5 CONTINENTS EDITIONS
 
SHARE

Isamu Noguchi | Qi Baishi | Beijing 1930

Sous la direction de Kenneth Wayne
Avant-propos de Jenny Dixon et Joseph Rosa
Préface d’Alexandra May
Textes de Britta Erickson, Natsu Oyobe, Kenneth Wayne, Jo-Anne Birnie Danzker, Lang Shaojun et Bert Winther-Tamaki

En 1930, Isamu Noguchi – Américain d’origine japonaise, à la fois sculpteur, architecte, paysagiste, designer industriel et décorateur de théâtre, alors en début de carrière – entreprend un voyage en Orient, direction le Japon, par le Transsibérien. Il s’ arrêté six mois à Pékin, où il rencontre le célèbre calligraphe chinois Qi Baishi et étude sous sa direction. Dans le droit fil de la tradition des peintres chinois, Qi s’inspirait des artistes du passé, mais il apportait à cette forme d’art ancienne une touche de fraîcheur et de spontanéité. Son trait de pinceau dynamique, prompt à saisir des sujets de tous les jours et des décors naturels, son art de la calligraphie et son talent de graveur de sceaux faisaient l’admiration générale. Noguchi n’a séjourné que peu de temps auprès de Qi et n’est jamais retourné en Chine, mais cette expérience a marqué durablement sa vision créatrice. Une grande partie des sculptures de sa maturité – considérées par le New York Times comme des jalons décisifs de l’art du XXe siècle, « pierres enracinées et jardins de méditation qui jettent une passerelle entre l’Orient et l’Occident » – démontrent la dette artistique qu’il a contractée auprès de la culture et de l’art chinois. Cet ouvrage rassemble pour la première fois des œuvres de ces deux artistes. L’exposition et le catalogue présenteront environ 65 pièces : dessins de Noguchi et calligraphies de Qi, empruntes à des collections publiques ou privées, dont celles la Isamu Noguchi Foundation and Garden Museum New York. On y verra le sceau personnel de Noguchi, gravé à son intention par Qi Baishi, ainsi que des images de paysages et de sites historiques visités par Noguchi. Les dessins de Noguchi, qui n’ont jamais fait l’objet, à ce jour, d’une exposition formelle, évoquent une observation attentive des exceptionnels talents de Qi, mais aussi une grande maîtrise du pinceau, aux traits hardis, aux lignes inspirées, et une utilisation réfléchie de l’espace vide.

Kenneth Wayne est spécialiste de la sculpture moderne. Il a étudié à la Stanford University (doctorat) et au Courtauld Institute of Art, University of London (Master of Arts). Il est conservateur consultant auprès du Noguchi Museum.
Jenny Dixon, directrice de Isamu Noguchi Foundation and Garden Museum, New York.
Joseph Rosa, directeur, University of Michigan Museum of Art.
Alexandra May, conseillère en conservation, Portland, Maine.
Britta Erickson, chercheuse indépendante, Palo Alto, Californie.
Natsu Oyobe, conservateur associé du département d’art asiatique, University of Michigan Museum of Art.
Jo-Anne Birnie Danzker, directrice, Frye Art Museum, Seattle,WA.
Lang Shaojun, directeur du Laboratoire de recherche sur les beaux-arts, Institute of Fine Arts, Chinese Academy of Arts, Pékin. 

Langue : ANG

Format : 23 x 28 cm

Pages : 144

Reliure : broché avec rabats

Illustrations : 75 illustrations en couleurs

ISBN : 978-88-7439-639-9

Mois | Année de publication : Mars 2013

Prix : 30,00 €

Téléchargez PDF

Prix: € 30,00

Suggestions de l'éditeur